CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE VÉHICULES D'OCCASION

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE VÉHICULES D'OCCASION

ARTICLE 1 – CONTRAT

Le présent contrat régit les relations commerciales entre la société AVAG AUTO, ci après dénommée « le vendeur » et l’acheteur, ci-après dénommé « le client ». Il constitue un bon de commande dans le cadre de la vente d’un véhicule, ou un contrat de mandat. Le client autorise le vendeur à effectuer les démarches préalables à la livraison du véhicule.
Les présentes conditions générales de vente figurent expressément sur le site www.avagauto.com. Le client peut prendre connaissance des présentes conditions à tout moment sur notre site internet.

ARTICLE 2 – SPÉCIFICATIONS

Le véhicule objet de la présente commande répond aux caractéristiques définies par le constructeur.

ARTICLE 3 – COMMANDE

Tout bon de commande signé par le client constitue un contrat ferme dès l’acceptation de la vente par le vendeur, si le client a fait l’objet d’un financement auprès de sa banque ou par tout autre moyen il en fait son affaire, le contrat restera actif. Si le client ne peut pas honorer l’achat pour des raisons personnelles, l’acompte fixé aux conditions particulières sera encaissé.

Lorsque la vente entre dans le champs d’application des art.L. 121-23 et suivants, des art. L. 311-1 et suivants du Code de la Consommation, que le véhicule soit payé en tout ou partie à crédit ou fasse l’objet d’une Location avec Option d’Achat auprès de notre société de financement :

Le vendeur ne peut par dérogation au § ci-dessus, recevoir de la part du client aucun versement sous quelconque forme que ce soit, tant que le contrat relatif à l’opération de crédit n’est pas définitivement conclu.
La vente sera résolue de plein droit:
– Si le prêteur n’a pas dans le délai de 7 jours à compter de l’acceptation par le client de l’offre de crédit, informé le vendeur de l’attribution du crédit
– Si le client a exercé son droit de rétractation du contrat de prêt dans le délai imparti.
Le bénéfice de toute commande est personnel au client et ne peut être cédé sans l’autorisation écrite du vendeur.

ARTICLE 4 – ACOMPTE

Le montant de l’acompte (soit 10 % du montant total) est porté sur le Bon de Commande. Le versement d’un acompte à la commande n’emporte pas pour l’Acheteur la faculté de se dédire moyennant l’abandon de cet acompte. Cependant, au cas où l’Acheteur demanderait au Vendeur l’annulation de la commande, le montant de l’acompte resterait acquis au Vendeur à titre d’indemnité, sous réserve de tout droit sauf le cas de non-obtention d’un crédit bancaire tel que visé à l’article 3 ci-dessus. Toutefois le Vendeur aura toujours le droit d’exiger de l’Acheteur qu’il prenne livraison du véhicule commandé et qu’il en acquitte le prix.

ARTICLE 5 – LIVRAISON / TRANSFERT DES RISQUES DE PROPRIÉTÉ

Si le véhicule n’est pas livré à la date limite de livraison indiquée au client, celui-ci pourra résilier le contrat de vente, s’il est un particulier, par lettre recommandée avec accusé de réception, après un délai de 7 jours conformément à l’art. L. 114-1 du Code de la Consommation.
Le client s’engage à faire procéder à l’enlèvement du véhicule commandé à la date prévue par lui dans les 10 jours suivant la date de l’avis de mise à disposition qui lui serait adressé. Au delà de ce délai, le vendeur pourra réclamer au client des frais de stockage sans préjudice de la résiliation de la commande qui sera acquise de plein droit, dans les termes de l’article 7 ci-après, à l’expiration d’un délai de 8 jours à compter d’une mise en demeure de procéder à l’enlèvement du véhicule restée infructueuse.
Le lieu de livraison du véhicule est celui de l’établissement du vendeur, sauf indication contraire figurant aux conditions particulières.
Le transfert des risques au client intervient lors de la mise à disposition du véhicule commandé. Si le véhicule est livré avant complet paiement, le vendeur en restera propriétaire jusqu’à l’encaissement de l’intégralité du prix (même en cas de règlement par chèque ou effet de commerce).

ARTICLE 6 – PRIX / PAIEMENT

Le vendeur garantit le prix du véhicule pendant un mois à compter de la date de la commande et à tout le moins jusqu’à la date de livraison prévue, sauf mention contraire figurant aux conditions particulières. Si la livraison n’a pas été effectuée dans ce délai et si le retard n’est pas imputable au client, la garantie du prix sera prolongée jusqu’à la mise à disposition du véhicule.
Si la livraison est convenue avec un délai supérieur à un mois du fait du client, le prix sera majoré d’intérêts calculés à un taux annuel égal au taux pratiqué pour les découverts bancaires par la banque du vendeur, sans jamais excéder le prix du tarif publique en vigueur au jour de la livraison.
Le prix pourra être majoré par le vendeur à tout moment en cas de modifications techniques imposées par les Pouvoirs Publics
Le véhicule est payable comptant à la livraison. La date d’exigibilité de la créance correspond au jour de la remise du véhicule. En cas de variation du taux de T.V.A., le taux applicable serait celui en vigueur au jour de la livraison du véhicule.
Toute somme due par le client au vendeur porte intérêt à compter de la date d’exigibilité, de plein droit et sans mise en demeure, à un taux anuel égal au taux pratiqué pour les découverts bancaires par la banque du vendeur.

ARTICLE 7 – GARANTIE

La garantie contractuelle couvre au minimum les organes de sécurité du véhicule vendu c’est-à-dire les organes de direction et de suspension, ainsi que les systèmes de freinage et d’éclairage, durant 3 mois ou 5000km.

Elle ne sera plus applicable si:

Le véhicule a été utilisé de façon abusive ou au mépris des recommandations du constructeur figurant dans les manuels « constructeur ».

Sont exclus de la garantie contractuelle:

Les frais de remorquage, de récupération et de livraison du véhicule.
Les frais d’expertise ou d’essais ou de diagnostic.
Toute indemnisation pour dommage ou préjudice direct ou indirect et notamment ceux qui pourraient résulter de l’immobilisation du véhicule.
La garantie ne couvre pas les mises au point et les réglages nécessités par l’usage du véhicule tels que réglage des freins, de l’embrayage, des angles du train avant, des serrures, etc…
Tout délai de réparation d’au moins 7 jours prolonge d’autant le délai de garantie conformément à l’art. L 211-15 et 16 du Code de la Consommation.
La survenance d’un sinistre pendant la période de garantie ne modifie en rien les règles de la charge de la preuve, la preuve de l’existence d’un vice caché ou d’une non-conformité incombant toujours au client.

ARTICLE 8 – ANNULATION / INEXÉCUTION / RÉSILIATION

Le client pourra annuler sa commande:
En cas de hausse de prix non justifiée par une modification technique imposée par les Pouvoirs Publics.
Si le vendeur ne peut livrer le véhicule à la date prévue et après accomplissement des formalités définies à l’article 4.
Dans les deux cas ci-dessus énumérés, le client peut exiger le remboursement des versements déjà effectués, majoré des intérêts calculés au taux légal à partir de l’encaissement des acomptes.
De son côté, le vendeur pourra résilier immédiatement la commande du véhicule:
Si le client refuse de prendre livraison du véhicule commandé après accomplissement des formalités décrites à l’article 3.
Si le client n’a pas payé le prix convenu au plus tard au moment de la livraison.
Dans tous les cas envisagés au présent article, la résiliation sera signifiée par lettre recommandée avec avis de réception, et acquise de plein droit sans autre formalité. Le vendeur pourra reprendre possession du véhicule impayé et déjà livré et l’acompte versé par le client restera acquis au vendeur au titre de dommages-intérêts, sans préjudice d’une indemnité complémentaire minimum de 10% du montant de la commande non payée.

ARTICLE 9 – REPRISE D’UN VÉHICULE

Lorsque l’achat d’un véhicule d’occasion, acceptée par le vendeur, stipule la reprise d’un autre véhicule, cette reprise est subordonnée à la livraison du véhicule d’occasion dont elle constitue un paiement partiel. La résiliation de l’achat du véhicule d’occasion, pour quelque cause que ce soit, dispense le vendeur d’effectuer la reprise.
Sous réserve que le véhicule repris n’ait subi aucune dégradation dans l’intervalle, le prix de reprise convenu se verra appliquer la variation de la cote argus intervenue entre la signature du bon de commande et la remise effective du véhicule.
La valeur de reprise ainsi déterminée s’imputera à due concurrence sur le prix de vente du véhicule payable comptant pour le solde.
Un certificat de non-gage datant de moins de 15 jours, concernant le véhicule repris, ainsi que l’éventuel certificat de contrôle technique sera remis préalablement au vendeur.
En cas de résiliation du présent contrat, alors que le client a déjà remis le véhicule repris, le vendeur le restituera dans l’état où il se trouve, sous réserve du remboursement par le client des frais de préparation et de remise en état qui auraient pu être engagés.
Si le véhicule a déjà été revendu, le vendeur ne sera tenu qu’au versement du prix de reprise figurant aux conditions particulières.

ARTICLE 10 – RÈGLEMENT DES LITIGES

Tout différend entre le client et le vendeur qui n’aura pu être résolu amiablement entre les parties relèvera de la compétence exclusive du tribunal dont dépend le siège social du vendeur.

Unknown

Voitures ajoutées récemment

Voir tout les véhicules

MARQUES LES PLUS POPULAIRES:

Découvrez les marques disponibles